Pourquoi l’Eglise Organique N’est Pas Exactement Un Mouvement


« Si la force motrice de tout mouvement ou phénomène n’est pas Jésus-Christ, nous construisons des châteaux dans l’air ».  Une réponse à « Vive l’Eglise organique. » Par Frank Viola, http://www.frankviola.org  

Les mots sont de drôles de choses. Parfois, un mot peut se retrouver dans de l’eau potable d’une sous-culture et se transformer en argile. Un mot devient argile quand il perd sa signification universelle et devient moulé et façonné pour signifier différentes choses pour différentes personnes.

Entre en scène l’expression église organique.

L’Église organique, ou «expression organique de l’Église», ou «la vie de l’église organique» sont des termes qui ont une dette envers un homme qui est rarement mentionné dans ces discussions – l’auteur  et enseignant Britannique T. Austin Sparks. Pour autant que je sache, il est la première personne à utiliser ce terme, et il l’a utilisé souvent.

Quand T. Austin Sparks employait le mot organique pour se référer à l’église, il ne parlait pas d’un système, d’une méthode, d’une technique, ou même d’un mouvement. Au lieu de cela, il parlait de l’expression particulière qu’une église prend quand elle vit selon sa nature donnée par Dieu comme un organisme vivant.

Notez ses paroles:

« La manière et la loi de Dieu de la plénitude est celle de la vie organique. Dans l’ordre divin, la vie produit son propre organisme, qu’il soit végétal, animal, humain ou spirituel. Ceci signifie que tout vient de l’intérieur. La fonction, l’ordre et les fruits proviennent de cette loi de la vie intérieure. C’est uniquement sur ce principe que ce que nous avons dans le Nouveau Testament a vu le jour. Le Christianisme Organisée a entièrement inversé cet ordre. »

Prenant mon signal de Sparks, je me suis servi des termes église organique et expression organique de l’Église depuis 1993.

Pour Sparks, moi et bien d’autres, église organique se réfère à un corps de croyants qui apprennent à vivre par la vie intérieur de Christ ensemble. Et de ce vécu, l’église prend une certaine expression. Cette expression est marquée par certaines des caractéristiques suivantes: le fonctionnement de tous les membres du corps, la centralité et la suprématie de Jésus-Christ, la prise de décision consensuelle, les rassemblements à participation ouverte, et le passage à travers des saisons (c’est à dire que l’Eglise n’est pas enchaîné à un rituel, mais bouge selon la saison où elle se retrouve).

Aujourd’hui, l’expression église organique est en vogue, mais elle a été convertie en argile.

Certains la moulent comme une méthode d’église pour gagner des âmes et changer le monde pour Christ, un sentiment qui nous ramène à D.L. Moody et J.R. Mott. Ces défenseurs voient l’église comme une plateforme pour gagner des âmes. Sa mission principale est l’évangélisation du monde.

D’autres la moulent comme un synonyme de l’église de maison. Une église de maison est tout simplement un groupe de chrétiens qui se réunit dans une maison pour leur culte d’ensemble. Cela peut prendre de nombreuses formes et expressions. Les églises de maison peuvent varier de cultes institutionnels dans un salon avec des bancs solidement fixés au plancher, à des études bibliques glorifiées, les souper-fêtes, des clubs « bénis-moi », des communautés chrétiennes en bonne santé, ou des cultes de premier ordre.

Comme je l’ai souvent dit, se réunir dans une maison ne fait pas de vous une église tout comme  s’asseoir dans un magasin de beignet ne fais de vous un agent de police (aucune offense aux policiers ; La plus grande partie de ma famille est dans le maintien du respect de la loi). Il n’y a rien de magique à se réunir dans une maison. Et le salon, bien qu’il soit un grand lieu de rassemblement, ne devrait jamais être la passion du Chrétien.

Par conséquent, ceux qui sont considérés comme des voix de ce que certains appellent le mouvement d’église organique ne s’accordent pas sur ce qu’est l’église, ni comment elle s’exprime sur la terre. Ni ne voient-ils du même œil l’intention ultime de Dieu.

Cela dit, l’église organique n’est pas un monolithe, et par conséquent, il ne peut à juste titre être appelé un mouvement.

Je crois qu’il serait plus exact de dire qu’il ya un phénomène aujourd’hui où de nombreux chrétiens quittent les formes institutionnelles de l’église  pour explorer des formes non traditionnelles de l’église dans la poursuite d’une communauté authentique de vie-partagée.

Je m’assemble dans des expressions organiques de l’église (telle que définie ci-dessus) depuis les 21 dernières années. Et d’après mes observations, la plupart des personnes qui quittent la forme institutionnelle de l’Église actuellement la quittent parce qu’ils suivent un instinct spirituel. Ils disent et pensent: « Il doit y avoir plus à Jésus-Christ et à son corps que cela. » Ou, comme Reggie McNeal a dit une fois, «Un nombre croissant de personnes quitte l’église institutionnelle pour une nouvelle raison. Ils ne partent pas parce qu’ils ont perdu leur foi. Ils quittent l’église pour préserver leur foi.»

Certains appellent cela une action de Dieu. D’autres y voient un départ de la volonté de Dieu (pour eux, laisser la forme institutionnelle de l’église signifie quitter l’église elle-même). Et bien sûr, d’autres appellent cela un mouvement.

Néanmoins, voici quelques observations concernant la pulsion d’expérimenter la vie de l’église organique. Notez que c’est la façon dont le terrain est de ma colline. Je regarde le dos des rochers tandis que d’autres peuvent voir leurs façades:

1. Le retour à des formes plus organiques de l’église (l’église comme un organisme plutôt que l’église comme une institution) n’a rien de nouveau. Les États-Unis ont déjà eu deux de ces phénomènes. L’un est survenu à la fin des années 60 et au début des années 70. Beaucoup de jeunes en Amérique venaient à Christ et trouvaient une communauté authentique. Il a ensuite été pris en otage par un mouvement autoritaire qui l’étouffa et le tua. L’autre a eu lieu à la fin des années 80 et au début des années 90.

2. L’impulsion pour revenir à la vie de l’église organique s’est passée historiquement à d’autres époques et lieux. Vous pouvez la trouver parmi les Réformateurs Radicaux, les Anabaptistes en particulier. Cela avait un très beau commencement à Plymouth, en Angleterre, avec ce qui fut connu plus tard sous le nom des Frères de Plymouth, et encore plus tard en Chine parmi ceux qui ont été marqués comme le Petit Troupeau. (Chacun finissait dans un endroit différent de celui où ils avaient commencé, mais c’est un autre débat.)

3. Tous les courants ci-dessus de la foi chrétienne ne cherchaient pas à changer le monde. Ce n’était pas leur motivation première. Ils se sont plutôt eux-mêmes consacrés à plaire au Seigneur et à Lui faire une maison sur cette terre. Ils cherchaient à revenir à la centralité de Jésus Christ et à l’expérience vivante de Son corps. Suite à cela, certains d’entre eux ont eu une influence profonde sur leurs sociétés environnantes. Mais ce n’était pas leur but.

4. La mentalité de mouvement semble toujours s’infiltrer dans n’importe quelle action authentique de Dieu. Je définis mouvement ici comme l’idée que grand est mieux et que les nombres signifient succès. Historiquement, l’église de Jésus-Christ traverse des saisons. Certaines de ces saisons sont marquées par des réveils où de nombreuses âmes sont introduites dans le royaume de Dieu. Dans ces moments, il est presque sans effort d’amener les gens à Christ. Mais alors que les réveils produisent une croissance numérique, ils ne produisent pas de profondeur. Nous sommes sages d’observer que Paul a planté environ 13 églises dans sa vie. L’apôtre était beaucoup plus préoccupé à bâtir – « de l’or, de l’argent et de pierre précieuse « –  de qualité  qu’il ne l’était avec amasser de grands nombres (voir 1 Cor. 3).

5. Historiquement, les mouvements deviennent des monuments (ou ils déraillent) lorsque Jésus-Christ n’est pas avant et au centre, le cœur battant et le fondement. Lorsque quelque chose d’autre – même une bonne chose comme essayer de changer le monde, sauver des âmes, ou multiplier des églises – remplace la poursuite de Christ, nous perdons notre chemin.

Tout compte fait: Il ya un phénomène qui se passe aujourd’hui. Peut-être une action de l’Esprit de Dieu (?). Mais ce n’est rien de nouveau. C’est simplement une répétition des courants passés. Ce qui va déterminer son succès, sa longévité et sa qualité n’est pas une technique ou une méthode humaine. Le tranchant doit être Jésus-Christ comme le seul fondement, la centralité et la suprématie. Je suis tout à fait conscient que pratiquement chaque chrétien prétend bulbeusement que Jésus est le centre de ce qu’ils font. Mais écoutez attentivement le discours, et vous découvrirez si c’est Christ ou quelque chose d’autre qui est mis en avant et encouragé.

Tant de choses peuvent remplacer notre Seigneur. Mais le dessein éternel de Dieu — lequel a été dans Son cœur depuis bien avant les temps — ne s’accomplira jamais si notre premier hochet hors de la boîte est une nouvelle façon de faire l’église, une méthode pour multiplier des églises ou une technique pour changer le monde. Le dessein de Dieu ne sera rétabli que si nous faisons aveuglément et singulièrement de Christ notre quête, notre vie et notre motivation. Tout le reste coulera de cela.

Une question pour toi, cher lecteur et lectrice: L’Afrique de l’ouest ou l’Afrique en générale aurait-elle expérimentée de tels phénomènes dans le passé? Merci de faire part de ta connaisance des faits. 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Vie d'Eglise. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Pourquoi l’Eglise Organique N’est Pas Exactement Un Mouvement

  1. Ping : Un nouveau blog sur l’église | egliseorganique

Partages Ta Pensée:

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s